Entre droit, norme et politique, un procès ecclésiastique contemporain

Revue Droit et SociétéLes Églises exercent une justice sous le contrôle de l’État. Un procès ecclésiastique récent, mené près de Chicago contre un pasteur américain ayant marié deux hommes contre une loi de son Église, montre comment peut s’exercer le droit religieux.

Dans l’Église méthodiste unie, ce droit s’est consolidé en réponse à des affaires d’inconduite sexuelle ayant mis en cause le clergé. À cela se combine la politisation du mariage gay. Le procès est alors perçu comme un moyen de résoudre ou de publiciser un différend.

Mais c’est un agencement composite instable où se mèlent éléments séculiers et religieux. Les parties y remédient en s’insérant dans une logique juridique reprenant les outils séculiers, en construisant un pasteur responsable d’une homosexualité domestiquée.

Droit et Société, 2005, n°59, pp.139-163

(Article partiellement en ligne) – (article en ligne sur cairn.info)