Changer de prénom : un usage narratif de l’état civil

cahiers-justiceLes demandes de changement de prénom révèlent au sociologue que l’état civil est utilisé comme ressource stratégique : pour devenir « soi-même », pour faire famille, pour sceller des alliances ou marquer des séparations. Ces usages non juridiques de l’état civil ne sont pas ignorés par les juges.

 

Seen from a sociological perspective, requests to change a given name indicate that the civil register is liable to be used as a strategic resource : to « become oneself », to reinforce a family, to seal alliances or to mark a separation. These non-legal uses of the civil register have not gone unnoticed by judges.

 

Références : Coulmont (Baptiste). “Changer de prénom : un usage narratif de l’état civil”, Les Cahiers de la justice, 2013-4, p.89-95