Billet

Virilisme et automobile

Billet publié le 26/02/2007

La voiture a longtemps été un symbole masculin. Si bien que, comme pour la chirurgie ou la profession d’avocat, l’on connaît le nom de la première femme à avoir obtenu un permis de conduire : « la Duchesse d’Uzès, la première femme au monde à avoir bénéficié d’un permis de conduire… » (dixit ce site). Que ce soit vrai ou non ne change rien : entre mécanique rutilante et crasse du mécanisme interne, la voiture, le camion, la camionnette ou le quatre-quatre furent longtemps, de fait, des territoires réservés.
Il n’en va, évidemment, plus de même aujourd’hui. Il est même probable que, comme pour la réussite scolaire dans le secondaire, les femmes décrochent plus fréquemment que les hommes le permis de conduire. Les grosses voitures ne sont pas épargnées, et il n’est peut-être pas de meilleur exemple que les Etats-Unis, où Hummers et autres petits tanks sont conduits aussi bien par des hommes que par des femmes. La voiture, mais aussi le pick-up, finissent par devenir des équivalents symboliques de la matrice originelle : les conducteurs et conductrices y passent un temps important, ils s’y sentent bien, l’aménagement y est organique
En bref, la voiture est dévirilisée.
Cela explique peut-être l’émergence de testicules artificiels attachés à l’arrière des voitures les plus susceptibles de virilisation, les Truck Nutz, Truck Nuts, ou Truck Balls
Truck Nuts - USADes voitures qui en ont… Il était difficile de reviriliser plus explicitement ces automobiles, même si le résultat est un peu ridicule. On ne peut exclure un certain humour potache à vouloir ainsi animaliser son véhicule (qui transparait fort bien sur le site de ce fournisseur), et surtout, à donner à voir à ceux qui suivent un spectacle peut-être humiliant — pour celui qui regarde (similaire à ce rituel d’humiliation, le teabagging).
Les oppositions à l’exposition de fausses parties privées se sont donc faites entendre : Fake Private Parts Are No Joke, Myers Says titrait, récemment, le Washington Post : un député du Maryland, les trouvant vulgaires et immorales, cherche à légiférer et interdire leur utilisation (House Bill 1163).

His bill would prohibit motorists from displaying anything resembling or depicting “anatomically correct” or “less than completely and opaquely covered” human or animal genitals, human buttocks or female breasts. The offense would carry a penalty.
traduction partielle : Son projet de loi cherche à interdire aux automobilistes d’exposer ce qui ressemble ou représente des organes génitaux humains ou animaux, des fesses humaines ou des poitrines nues féminines, qui seraient “anatomiquement correctes” ou “incomplètement couvertes ou opacifiées”.

“Nettoyons nos rues, pour nos enfants”, dit-il plus loin dans l’interview.
La revirilisation automobile est donc une initiative contestée : il est probable, avec ces “truck nuts” — sex toys paradoxaux — que l’automobile soit définitivement sortie de l’empire masculine.

4 commentaires

Un commentaire par marcé (28/02/2007 à 15:39)

Il y a des voitures qui signalent la virilité de manière plus symbolique : les Volvo, dont le logo est le symbole de la planète Mars.

Un commentaire par Baptiste Coulmont (28/02/2007 à 16:21)

Oui, mais si je voulais être gratuitement méchant… C’est un symbole trop compliqué pour nos amis américains ! De plus, la Volvo (dont le “Break” est l’epitome) est vue comme une voiture familiale plus que comme une source possible de virilité…

Un commentaire par Mes premières gosses! (01/05/2008 à 17:22)

[…] Je croyais que c’était seulement au Texas que ça pouvait exister, mais non, à ma grande surprise j’ai suivi un pickup avec de belles grosses gosses chromées ce matin. J’ai même pris le temps de capter le moment précieux pour vous en faire part! Avez-vous des gosses sur votre pickup ou avez-vous dans votre entourage des pickup avec de belles grosses gosses? Je vous gage que cet été sera l’été des gosses à pickup! En voici d’autres. […]

Un commentaire par Plume (02/05/2008 à 8:25)

Dites vous que Bush le président des USA était avant le gouverneur du Texas.Cela en dit long sur l’intelligence des paysans du Texas.