Categories

Archives

Billet

Pour ne plus confondre Amish et Mormon

Billet publié le 28/02/2007

« Les Mormons, c’est ceux qui n’ont pas le téléphone ? »… Non, ce sont les Amishs (du moins dans l’imaginaire populaire) … Et l’on me pardonnera de proposer ce clip du Weird Al Yankovich :

As I walk through the valley where I harvest my grain
[En marchant dans les vallées où je récolte le blé]
I take a look at my wife and realize she’s very plain
[Je regarde ma femme et voit qu’elle est plain (“sans apprêt” (théol.), mais aussi : moche (vulg.), opposition avec “vallées” du vers précédent : complexe]
But that’s just perfect for an Amish like me
[Mais c’est parfait pour un Amish comme moi]
You know I shun fancy things like electricity
[Tu sais, j’évite les fantaisies, comme l’électricity]
At 4:30 in the morning I’m milkin’ cows
[A 4 h du matin, je trais les vaches]
Jebediah feeds the chickens and Jacob plows… fool
[Jébédiah nourrit les poulets et Jacob laboure]
And I’ve been milkin’ and plowin’ so long that
Even Ezekiel thinks that my mind is gone
I’m a man of the land, I’m into discipline
[Je suis un homme de la terre, j’aime la discipline (le clip laisse sous-entendre une forme de “discipline” particulière)]
Got a Bible in my hand and a beard on my chin
But if I finish all of my chores and you finish thine
[Si j’achève mon travail et si tu finis le tien [“thine” (arch.)]
Then tonight we’re gonna party like it’s 1699
[On s’amusera ce soir comme en 1699]
We been spending most our lives
Living in an Amish paradise
I’ve churned butter once or twice
Living in an Amish paradise
It’s hard work and sacrifice
Living in an Amish paradise
We sell quilts at a discount price
[On vend des patchwork à prix réduit]
Living in an Amish paradise
[On vit dans un amish paradis]

A local boy kicked me in the butt last week
I just smiled at him and I turned the other cheek
I really don’t care, in fact I wish him well
‘Cause I’ll be laughing my head off when he’s burning in Hell
[Je rirais bien quand il brûlera en enfer]
But I ain’t never punched a tourist even if he deserved it
An Amish with a ‘tude?
You know that’s unheard of
I never wear buttons but I got a cool hat
And my homies agree
I really look good in black… fool
If you come to visit, you’ll be bored to tears
We haven’t even paid the phone bill in 300 years
But we ain’t really quaint, so please don’t point and stare
We’re just technologically impaired […]

Encore moins politiquement correct, ce I’m Fat du même Weird Al est un bonheur visuel et auditif.
Weird Al Amish ParadiseCette image, extraite du clip “Amish Paradise”, bien que censée susciter le sourire, me fait immanquablement penser à une autre forme d’hybridité musicale et religieuse, Matisyahu, le musicien et chanteur reggae-juif hassidique.

5 commentaires

Un commentaire par xavierm (28/02/2007 à 14:54)

Du même “auteur”, Il faudrait aussi mentionner le considérable “smells like nirvana” :
http://www.youtube.com/watch?v=ixyTNd-Ln38

Un commentaire par Phersu (01/03/2007 à 11:36)

Aaah, Weird Al Yankovic !

Il y a aussi sa chanson géniale sur Jerry Springer (qui demande aussi de regarder les paroles)
http://www.youtube.com/watch?v=SON2ONW55-Y

Et Canadian Idiot, qui parodie American Idiot de Green Day
http://www.youtube.com/watch?v=drSTOjjJKX4

Un commentaire par Phersu (01/03/2007 à 19:18)

Tiens, il n’avait pas l’autorisation pour cette parodie :
http://www.weirdal.com/faq.htm
Al recorded “Amish Paradise” after being told by his record label that Coolio had given his permission for the parody. When Al’s album came out, Coolio publicly contended that he had never given his blessing, and that he was in fact very offended by the song. To this day we’re not exactly sure who got their facts wrong, but Al sincerely apologizes to Coolio for the misunderstanding.

Un commentaire par Etienne (03/03/2007 à 22:16)

Puisqu’on mélange religion et musique avec la ferveur d’un choeur chantant du Bach sur ce site, je me permet de glisser, à propos du pasteur Ted Haggard (héraut des campagnes anti-homosexuelles et père la morale présenté comme irréprochable…voir http://en.wikipedia.org/wiki/Ted_Haggard) cette petite comptine sur un air de country…ce n’est pas traduit, mais on comprendra vite qu’il s’agit de drogues (meth) et d’hommes qui aiment les hommes (qu’on paie)
http://www.huffingtonpost.com/paul-hipp/meth-and-man-ass_b_33326.html

Un commentaire par Baptiste Coulmont (05/03/2007 à 19:23)

> Phersu : complexe, la chanson sur Springer : il faut vraiment avoir les paroles sous les yeux !
> Etienne : très amusant ! Mais il faut signaler que Haggard est maintenant 100% hétéro ! ;-)