Categories

Archives

Billet

Grèves universitaires

Billet publié le 06/11/2007

Alors que diverses universités entrent en grèves (ou sont bloquées)… Paris 8 ( “P8” ) est concernée. Cette année, il semble qu’un forum, mobilisationp8.forumpro.fr… permettra de suivre les mobilisations étudiantes (et celles, au moins, du département de sciences politiques).
Le journal Le Parisien a mis en ligne un reportage vidéo sur l’assemblée générale d’hier. Lien vers la vidéo.
D’autres liens utiles ?

6 commentaires

Un commentaire par G. (07/11/2007 à 11:49)

Une chose m’étonne: d’après ma lecture de la loi, le mode de recrutement des mdc va changer, les commissions de spécialistes étant remplacées par des comités de sélection. Leur composition et leur fonctionnement ne sont pas sont ceux des commissions actuelles. Je ne lis aucune réaction à ce sujet, nulle part… Pourquoi?

Un commentaire par christian Pihet (07/11/2007 à 14:08)

pas uniquement des MCF mais aussi des Profs.
A-priori, le mode de recrutement par les commissions actuelles devrait fonctionner encore pour les concours 2008.
Sur les réactions, il y en a pas mal en interne, mais comme les gens n’en savent pas plus que le texte de la loi, que rien ne filtre sur d’éventuels décrets d’application ou de circulaires du ministère, rien n’apparaît en surface.
Ce qui n’empêche pas que des stratégies – non-dites – ne commencent pas à se profiler…

Un commentaire par Mathieu P. (07/11/2007 à 21:29)

Le principal changement est que les nouvelles commission devront compter 50% de personnes extérieures à l’université concernée. Le contournement est trivial, puisqu’il suffit d’inviter les copains de l’université d’à côté et réciproquement. Du coup, il y a les université où on prépare ça, et celles où on n’arrive pas à se mettre d’accord sur les extérieurs.

Un commentaire par christian Pihet (07/11/2007 à 21:34)

* Ce qui n’empêche pas que des stratégies – non-dites – commencent à se profiler

Un commentaire par Baptiste Coulmont (08/11/2007 à 7:54)

Hmmm, oui, les commissions de spécialistes. Pour l’instant, elles sont élues (sauf les membres extérieurs) par l’ensemble des MCF / PR d’une discipline donnée… Ce principe pourrait être remis en cause…

Un commentaire par Attila (10/11/2007 à 12:13)

Sur cette question du recrutement, ci-dessous l’article in extenso de la nouvelle loi. La nouveauté est que c’est le CA qui propose la composition de la commission de recrutement, le CS n’a qu’un avis consultatif, et c’est le président qui décide ; par ailleurs, les membres sont “en majorité” parmi les spécialistes de la discipline (mais donc pas tous).
Pour résumer: un CA restrein d’enseignants chercheurs qui ne sont pas forcément tous sociologues choisira la composition de la commission de recrutement d’un MCF en socio (après avis consultatif d’un CS qui peut ne compter aucun sociologue), et dans cette commission il pourra très bien y avoir une moitié de non-sociologues, qui sont là simplement parce qu’ils ont la confiance du président.

Article L952-6-1 inséré dans le code :
Sous réserve des dispositions statutaires relatives à la première affectation des personnels recrutés par concours national d’agrégation d’enseignement supérieur, lorsqu’un emploi d’enseignant-chercheur est créé ou déclaré vacant, les candidatures des personnes dont la qualification est reconnue par l’instance nationale prévue à l’article L. 952-6 sont soumises à l’examen d’un comité de sélection créé par délibération du conseil d’administration siégeant en formation restreinte aux représentants élus des enseignants-chercheurs, des chercheurs et des personnels assimilés. Le comité est composé d’enseignants-chercheurs et de personnels assimilés, pour moitié au moins extérieurs à l’établissement, d’un rang au moins égal à celui postulé par l’intéressé. Ses membres sont proposés par le président et nommés par le conseil d’administration siégeant en formation restreinte aux représentants élus des enseignants-chercheurs et personnels assimilés. Ils sont choisis en raison de leurs compétences, en majorité parmi les spécialistes de la discipline en cause et après avis du conseil scientifique. En l’absence d’avis rendu par le conseil scientifique dans un délai de quinze jours, l’avis est réputé favorable. Le comité siège valablement si au moins la moitié des membres présents sont extérieurs à l’établissement. Au vu de son avis motivé, le conseil d’administration, siégeant en formation restreinte aux enseignants-chercheurs et personnels assimilés de rang au moins égal à celui postulé, transmet au ministre compétent le nom du candidat dont il propose la nomination ou une liste de candidats classés par ordre de préférence, sous réserve de l’absence d’avis défavorable du président tel que prévu à l’article L. 712-2. Un comité de sélection commun à plusieurs établissements d’enseignement supérieur peut être mis en place, notamment dans le cadre d’un pôle de recherche et d’enseignement supérieur.