Categories

Archives

Billet

Retour sur… le wiki auditions en Philosophie

Billet publié le 08/10/2009

Au début de l’année 2009, j’ai reçu le mail d’une personne souhaitant quelques conseils pour créer, sur le modèle du “wiki auditions” en sociologie, un wiki de suivi du recrutement en philosophie. Ce wiki semble avoir été un succès. Voici un “retour” sur cette expérience :

Voici à ta demande et pour l’information des candidat-e-s quelques réflexions suscitées par le wiki auditions en section 17 (Philosophie), que j’ai monté l’an dernier.

Lors de précédentes campagnes, j’avais comme de nombreux collègues eu l’occasion de déplorer la trop grande opacité, depuis la perspective des candidat-e-s, des travaux des commissions (pour plusieurs postes, nous ne disposions toujours pas des résultats de l’élection dix jours après la commission et je ne suis pas totalement hors des circuits où cette information peut circuler…). Il est pénible de ne pas être auditionné-e, il l’est encore plus de ne pas avoir exactement quand on est “hors-jeu”. Dans de très nombreux cas, la composition des commissions était extraordinairement difficile à obtenir, y compris dans des situations où l’on était soi-même auditionné-e par ladite commission. Ce n’était pas acceptable (je souscris à la plupart des remarques de Kalai Elpides, et ai pu partager des expériences tout à fait semblables).

Suivant l’exemple des wiki auditions des autres sections — et en particulier le tien, que j’avais eu l’occasion de suivre — j’ai mis en place un wiki sur une plateforme ouverte (pbwiki, mais il y en a d’autres) qui devait recueillir (1) les profils de poste, (2) les compositions des CS, (3) les dates de réunions et d’audition, (4) la liste des auditionné-e-s, (5) le résultat.

(1) s’obtient maintenant facilement avec Galaxie, avec toute une palette dans la richesse des détails. À peu près dans les temps. Mais pour certains postes, nous avons pu avoir des attendus plus détaillés, ou des pvs de réunion décidant de la formulation du profil.

(2) devrait, selon les textes, être rendue publique avant les travaux du comité, c’est-à-dire en tout état de cause avant l’examen et la répartition des dossiers. Cela n’a pas toujours été le cas l’an dernier, et certains CS n’ont été affichés sur les sites des universités que très tard, mais globalement, nous avons pu avoir toutes les compositions de tous les CS, ce qui est très précieux, ce qui fait en outre bien apparaître certaines dynamiques lorsqu’une équipe est très représentée aussi bien dans les membres internes que dans les membres externes (dans un cas extrême, une seule équipe était majoritaire dans la commission, car tous les membres externes sauf un en étaient membres, et le non-membre en question était absent des deux réunions). Il y a une marge de progrès pour que cette information apparaisse systématiquement, elle est au fond aussi importante que l’université dans laquelle enseigne un-e membre du comité … et souvent plus.

Pour (3), (4) et (5), les institutions ne communiquent pas, mais alors pas du tout, et une bonne surprise du wiki a été son appropriation par les utilisateurs et utilisatrices (il a été très visité, avec plusieurs milliers d’affichages de la page d’accueil, je n’ai pas l’information pour les “visiteurs uniques”). Je m’attendais à devoir faire moi-même, pour cette première édition, l’essentiel de la chasse aux informations. Dans les faits, je n’ai pas eu à solliciter directement des membres de CS, et une très grosse moitié a été renseignée par des usagers et usagères qui se sont approprié-e-s le wiki. Dans un ou deux cas, la vitesse avec laquelle cela a été rempli me donne à penser que des membres de CS eux-mêmes (elles-mêmes) ont renseigné des profils. Dans un certain nombre de cas que les lecteurs et lectrices de ce blog pourront facilement identifier sur le wiki philosophie, il reste que nous ne savons toujours pas qui a été auditionné-e, voire le résultat (dont le poste à “super-moustache”). Quand j’ai demandé des renseignements moi-même auprès des services du personnel, je l’ai fait en nom propre ou à partir de l’adresse générique du wiki.

Sur l’expérience elle-même : cela prend du temps, et c’est un paramètre qu’il ne faut pas négliger. Je ne suis pas sûr-e de pouvoir m’en occuper cette année, mais je céderai volontiers les clés à quelqu’un-e d’autre, et d’ailleurs, c’est un wiki, il suffit de se créer un profil pour pouvoir l’éditer ! J’ai eu par deux fois de la “modération” à faire, et dans un cas, une tentative probable d’intox; je l’ai fait dans ce cas de manière transparente, en indiquant sur le wiki que j’avais édité un élément d’information et la raison pour laquelle je l’avais fait.

Plusieurs recommandations:

— La plus importante. Pour les résultats de l’examen des dossiers, c’est-à-dire la liste des auditionné-e-s, je suggère aux comités la chose suivante, qui ne coûterait rien ou presque: le soir de l’audition, plutôt que d’appeler ou de joindre uniquement les heureux élus, il faudrait à mon sens envoyer la liste des auditionné-e-s par mail collectif à tou-te-s les candidat-e-s. On ferait ainsi d’une pierre deux coups (on informe en même temps les auditionné-e-s et les “recalé-e-s”), avec un temps limité (même quand il y a 100 candidat-e-s, entrer toutes les adresses mail, cela ne prend pas plus d’une heure), et c’est bien le moins que l’on puisse faire: cette information a vocation à être publique et c’est une courtoisie minimale à l’égard de celles et ceux qui ont pris le soin d’envoyer un dossier. Ou: plus court encore, on poste la liste des auditionné-e-s sur le site du département qui recrute.

Protéger son anonymat. Il est à mon sens dangereux d’apparaître en nom propre tant que l’on n’est pas titulaire quelque part. Il n’est pas absurde d’ouvrir une deuxième adresse mail/pseudo pour poster sur le wiki ou pour demander des infos aux universités. Aucun risque du côté des inscriptions sur le wiki, mais protégez-vous pour tout ce qui apparaît en clair. Cela peut paraître un peu paranoïaque, mais il ne faut pas oublier que les “recruteurs” et “recruteuses” ne sont que quelques dizaines, un peu plus pour les candidat-e-s, que tout se sait et surtout que toute information postée sur le web y reste à jamais ou presque.

— Il faut demander les rapports d’expertise de dossiers. J’ai fait une demande au président du comité, pour un des postes, et n’ai pas eu de réponse. Pour diverses raisons, qui tiennent au poste et à l’université en question, je n’ai pas insisté, mais c’est un motif d’annulation de l’élection. A ce que je sais, la procédure de collecte des rapports a été faite très sérieusement dans un certain nombre de grandes universités, précisément pour protéger le résultat des élections, il va peut-être devenir plus facile de les consulter (je ne suis pas sûr-e que l’on soit obligé-e de passer par le président du comité).

— Pour le ministère: trouver un meilleur outil que Galaxie. Les alertes pour les profils “au fil de l’eau” ne marchent pas toujours. Pour les usagers: il est prudent de s’inscrire à partir d’une autre adresse que celle que vous utilisez. L’an dernier, il était possible de se faire désinscrire à son insu par quelqu’un qui connaissait votre adresse mail car aucune confirmation de désinscription n’était demandée. Cela a pu changer, mais c’est à vérifier.

— Lorsque l’on est auditionné-e, merci aux comités de penser à renvoyer les dossiers et de ne pas s’en remettre à l’hypothèse que les services du personnel le feront spontanément.

Voilà. D’autres détails me reviendront peut-être par la suite…

Merci !
Au tour, maintenant, de Matthieu Hély d’écrire un “retour sur… le wiki auditions en sociologie”.

10 commentaires

Un commentaire par Twitted by jrmdns (08/10/2009 à 10:49)

[…] This post was Twitted by jrmdns […]

Un commentaire par clic (08/10/2009 à 11:02)

Ca n’a rien à voir (enfin si, mais bon) mais après le succès du fil “Dunezat”, je m’attendais à voir ici une discussion sur les articles du monde sur les contrats précaires dans l’université. En projet? ou un peu énervé de ne voir que des posts sur l’expérience négative de l’université?

Un commentaire par Baptiste Coulmont (08/10/2009 à 11:34)

>Clic : désolé… j’ai deux ou trois idées sur la précarité à l’université, mais rien de bien intéressant (à mon avis).

Un commentaire par Frédéric Chateigner (08/10/2009 à 13:47)

C’est très bien, ça.

Mais j’ai une inquiétude, si je compare les wiki socio et philo avec ce qu’a fait l’ANCMSP. La technique du wiki permet maintenant à un titulaire bienveillant ou à un précaire anonyme de faire seul, mais pour peu de temps (c’est crevant), ce travail de veille des recrutements. Notamment parce qu’ils ne sont pas nombreux, c’est vrai. Du coup le courageux volontaire cherche chaque année un repreneur, et il n’y a guère d’espoir de constituer un collectif durable à partir de ça – alors que l’ANCMSP s’est constituée justement à partir de ce suivi, si la légende ne ment pas.

Je ne suis plus au bureau de l’ANCMSP, mais quand j’y étais on se sentait bien seul… Seule asso de jeunes nationale et disciplinaire, en fait : l’histoire de la science politique y est pour beaucoup, mais tout de même il ne devrait pas être impossible de voir se créer des équivalents dans les différentes sections CNU. (Avec des problèmes spécifiques à poser à chaque fois : la question de l’agreg du secondaire et de son caractère obligatoire de fait, par exemple.)

Un commentaire par Baptiste Coulmont (08/10/2009 à 13:51)

>Frédéric : pour la socio, l’ASES reprend cela (pour l’instant sous la gestion de Matthieu Hély, mais j’espère que, si l’ASES retrouve une solidité, cela sera institutionnalisé). Il n’y a pas d’autres associations intéressées (ou suffisamment vivante).
Je ne sais pas si en philo il existe une association de doctorants qui puisse faire cette “veille” et ce travail implicite de moralisation. En géographie et en histoire ? en littérature française ?

Un commentaire par Servir la philosophie française! « Hady Ba’s weblog (08/10/2009 à 17:27)

[…] des jeunes philosophes français, ce serait le moment. Toutes les informations sont disponibles ici et […]

Un commentaire par MxSz (10/10/2009 à 23:45)

remarque qui paraîtra bien naïve, mais il me semble que sur le wiki philosophie, seule une université indique la durée des auditions. 35 minutes. 35 minutes (désolé, je l’écris deux fois, tellement cela semble incroyable). Une demi-heure pour choisir entre les candidat.e.s… D’accord, il y a eu des filtres en amont. Mais quand même: c’est bien peu.

Un commentaire par mg (11/10/2009 à 13:27)

Bonjour MXSZ
Attention: avec 35 minutes, on est dans la fourchette haute, et cela comprend à coup sûr le “débriefing” de l’audition par le CS. La plupart des auditions font 30 minutes tout compris (20 minutes d’exposé, 5-8 minutes de questions, plus sans doute quelques minutes au comité pour échanger). Parfois moins (pour certaines auditions, il est bien spécifié: 20 minutes “maximum”).

Un commentaire par Baptiste Coulmont (11/10/2009 à 18:15)

> MXSZ et MG : 35 minutes, ça doit être 35 par candidate, pas pour les N personnes auditionnées… Mais ça reste très peu : pour l’instant rares sont les institutions qui organisent, par exemple, des séminaires “job market”

Un commentaire par mg (11/10/2009 à 22:15)

oui, bien sûr, par candidat.

Il est effectivement dommage que la pratique de séminaires invités ne soit pas plus répandue.

De même, dans certains départements anglais, l’ensemble du département assiste à l’audition et rencontre l’ensemble des candidats lors d’un déjeuner.