Billet

Un peu de sociologie électorale

Billet publié le 15/02/2011

Je n’avais qu’une heure, alors c’est fait à l’arrache.
Voici la “couleur” politique de votre bureau de vote, si vous votez à Paris :

Les données proviennent de Paris “Open Data” et décrivent les résultats du premier tour des régionales de 2010. Je me suis inspiré de Mounir&Simon mais j’ai fait une petite classification ascendante pour distinguer des “clusters” (ils ne distinguaient que Droite / Gauche et cela me semblait un peu trop simple).


Groupe 1 : noir : une zone frontière (mais où Pécresse fait le double de Huchon)
Groupe 2 : rouge : ce doit être une ancienne zone à droite, passée à gauche. Huchon et Duflot, ensemble, sont bien au dessus de Pécresse.
Groupe 3 : vert : C’est là où la candidate verte, Duflot, fait son score maximal et talonne Huchon. Le PC est aussi en “force”.
Groupe 4 : bleu foncé : LA zone Pécresse : là, on vote à droite en majorité.
Groupe 5 : bleu clair : la zone des marges, où le score de Pécresse est faible, et où les petits candidats (Arnautu, Besancenot, Governatori, Kanoute, Laurent, Mercier…) font un score plus important qu’ailleurs.

Mise à jour, avec de nouvelles couleurs.
Les groupes sont construits de la même manière que ci-dessus, mais le “barplot”, sous la carte, insiste sur les “petits” candidats, en insistant sur la déviation par rapport à leur moyenne sur Paris.


[Attention : c’est embrouillé. Ce n’est pas “faux”, mais le “barplot” ne représente pas les informations sur lesquelles je me suis basé pour construire les groupes.].

 
Où ont-ils (et elles) fait leur meilleur score ?

Deuxième mise à jour
Une analyse des correspondances produit ce joli graphe. L’Axe 1 explique les 3 quarts de l’inertie (et place les personnes sur un axe droite (à gauche) — gauche (à droite du dessin).
Mais l’on voit aussi l’importance du 2e axe : qui répartit les candidats de partis “hétérodoxes” : FN, NPA, Verts, etc…

4 commentaires

Un commentaire par régis (16/02/2011 à 12:18)

Baptiste:
*intéressant de voir qu’à Paris centre le vote FN s’est superposé au vote UMP
* la variabilité du vote Huchon paraît quasi nulle sur la nouvelle série d’histogrammes alors que dans les tableaux montrés hier le vote Huchon variait pratiquement du simple au triple entre les 6-7-8-16-17 et l’est parisien.

Un commentaire par Baptiste Coulmont (16/02/2011 à 12:23)

>régis : c’est parce que dans le ‘barplot’ j’insiste ici sur les petits candidats, pour lesquels la variation est beaucoup plus importante que pour les gros candidats.

Un commentaire par Céline L (21/02/2011 à 9:36)

Ce qui est étonnant quand on lit la carte, c’est que le clivage est-ouest est bien plus important que le clivage rive gauche / rive-droite.

Un commentaire par cosi (01/05/2012 à 8:02)

Pourquoi vous ne donnez pas le code des graphiques ?
Cela permettrait de mieux comprendre !