Categories

Archives

Billet

Morin, Tintin

Billet publié le 30/03/2011

Morin :

 
Tintin :

 
Morin :

Tintin :

 
Morin :

Tintin :

 
Et pour finir : Morin

5 commentaires

Un commentaire par Une heure de peine (30/03/2011 à 11:06)

C’est marrant cette interview de Morin : il ne sait même pas qu’il n’y a rien de moins secret qu’un mail, qui n’est jamais qu’une carte postale, vu le peu de personne qui prennent la peine de crypter…

Le reste, c’est des banalités dites avec les yeux dans le vague pour avoir l’air profond. Comprendrait jamais pourquoi ce type jouit d’une telle reconnaissance.

Un commentaire par Baptiste Coulmont (30/03/2011 à 11:08)

Il a fait de bons travaux dans les années 60-70 : La Rumeur d’Orleans (avec une bonne équipe), Commune en France / Plodémet…

Un commentaire par Pierre (30/03/2011 à 22:48)

Moi, tout le long, j’ai surtout eu peur qu’il tombe à la renverse, à force de se pencher en arrière comme ça. Et du coup, je suis resté complètement hypnotisé par ses poils de nez. Ah oui, et au fait, sinon, de quoi il causait ?

Un commentaire par Régis (31/03/2011 à 7:17)

Il va avoir 90 ans, bande de langues de vipère! Enfin bon, son faire-savoir n’a pas l’air déficient.

Un commentaire par Fr. (04/04/2011 à 2:13)

Ah, je vais être dans la minorité pour une fois : Morin vient vraiment d’un autre siècle que moi (il avait 18 ans en 1939, moi en 2001), mais il a le bon sens d’appeler à la libre circulation des biens culturels sur Internet. Juste pour ça, et pour la citation d’Hegel aussi, il m’est immédiatement sympathique dans cet entretien (je laisse tous les autres dossiers récents où son nom apparaît).