Categories

Archives

Billet

Le prix lycéen du livre d’économie et de sciences sociales

Billet publié le 27/09/2011

Oh, voici Sociologie des prénoms sélectionné pour participer au Prix lycéen du livre de SES. Quelles sont ses chances d’emporter le prix ? De très sérieux concurrents sont aussi dans la sélection.
À ma gauche mon collègue du département de socio de Paris 8, Nicolas Jounin — et alii avec « On bosse ici, on reste ici ». La Grève des sans-papiers : une aventure inédite. À ma droite, mon ancien “co-jury” du concours d’entrée à l’ENS, Coulangeon, avec Les métamorphoses de la distinction. Inégalités culturelles dans la France d’aujourd’hui.

Mais aussi du Pialoux & Corouge Résister à la chaine. Dialogue entre un ouvrier de Peugeot et un sociologue, du Gojard (Le métier de mère) et un livre intriguant que je devrais lire, Sandrine Rousseau, François-Xavier Devetter, Du balai. Essai sur le ménage à domicile et le retour de la domesticité.
Beau programme de lecture en perspective.

2 commentaires

Un commentaire par RjG (28/09/2011 à 21:02)

Ce que je trouve intéressant, c’est qu’aujourd’hui on publie, on achète et on lit de la sociologie en France “en tant que telle”- au contraire de la géographie (qui a l’air de faire bailler tout le monde et de ne se vendre que quand elle s’Arthus-Bertrandise). C’est intéressant, ces dynamiques éditoriales distinctes selon les disciplines.

Un commentaire par Baptiste Coulmont (28/09/2011 à 21:28)

L’histoire aussi a ses publications “en tant que telle”. L’ethnologie un peu, avec Terre Humaine chez Plon (des millions d’exemplaires, quand même).
Pour ce qui est de la géographie, je crois que les “atlas” (atlas de la drogue, atlas de la je ne sais quoi…) existent et se vendent, mais peut-être qu’ils sont identifiés à la “géopolitique” plus qu’à la géographie (qui, pour ce qui me concerne, est loin de me faire bailler, au contraire).