Billet

Qui se ressemble

Billet publié le 30/05/2012

Les informations disponibles sur les quelques 6600 candidats aux législatives sont intéressantes à analyser. Jean Véronis a publié sur son blog le palmarès des prénoms et la carte de la parité.
Voici ici une représentation des relations entre âges :

Sur les 6611 candidates et candidats et 6611 suppléants et suppléantes, sur 6611 couples, donc, 2000 ont moins de 5 ans d’écart, et 2000 ont plus de 16 ans d’écart. Pas tout à fait un mariage, donc.
Les plus jeunes candidats ont des suppléants plus âgés qu’eux en moyenne. Mais passé 50 ans, ils se retrouvent avec des suppléants plus jeunes :

L’écart d’âge entre “couples” composé d’un/e candidat/e et de son suppléant varie ainsi :

FF 14.0
FM 13.4
MF 12.7
MM 12.8

Les paires FF (candidate et suppléante) sont un peu plus éloignées en âge que les couples MM (candidat et suppléant). Mais la relation entre l’âge du candidat et l’âge du suppléant ne change pas en fonction du type de paire :

Les différences entre paires sont plus variées en fonction de la “nuance” politique des candidatures. A l’extrême droite (FN et autres), l’écart d’âge moyen entre composante des paires est de plus de 15 ans. A l’UMP il est de 13,1 ans, chez les socialistes de 12,9. Au Front de Gauche de 12,1 ans… et chez les candidats classés “Autres” par le ministère de l’intérieur, de 10,6 ans. Et alors ? et bien je ne sais pas quoi faire de ces différences.