Categories

Archives

Billet

Liste de liens intéressants

Billet publié le 17/06/2013
  1. Que font les étudiants de leur logement ?, sur le site du département de sociologie de l’université Paris 8
  2. La collection complète de Clit007, revue féministe lesbienne suisse francophone du début des années 1980 (mais attention, revue suisse francophone lesbienne féministe, tendance “vanille-fraise”)
  3. Saidina devient Franck… ou le halo féminisant du -a terminal
  4. Une nouvelle revue, Statistique et société
  5. Cartographie du vernaculaire, c’est spectaculaire
  6. Je réussis en sociologie, sur “Lectures”
  7. Arrêtons les thèses de plus de 350 pages ! première partie et deuxième partie sur orgtheory
  8. Et stop aux thèses qui prennent plus de trois ans, chez David Monniaux
  9. Un franc en 1976 == 1 euro en 2013 ?… Chevênement n’a même plus besoin de demander le retour au Franc [qui, parmi mes lecteurs, se souvient du chevênementiste solitaire de l’ENS, vers 1998…]
  10. Je ne suis pas sponsorisé par le Polit-bistro : introduction à l’analyse de données avec R
  11. Introduction à l’analyse de réseau avec R
  12. Si vous aimez le jazz manouche et la sociologie critique, the place to be c’est “la java” et c’est le 22 juin.
  13. Réjouissons-nous ! On apprend ici que Le Maff’ va donner une dernière leçon en Sorbonne avant la retraite ?
  14. Le site d’Emmanuel Lazega

… et ce sera tout pour aujourd’hui.

3 commentaires

Un commentaire par Phersu (21/06/2013 à 12:21)

Un seul en 98 ?
Cela avait vraiment changé par rapport aux années précédentes. Le Mouvement des Citoyens paraissait avoir un succès assez disproportionné à l’ENS après le référendum de Maastricht de 1992, peut-être par une sorte de synthèse historique nationale de rhétorique communiste et de références bonapartistes (Max Gallo alla quinze ans après vers une conversion totale). Ils étaient peut-être dépassés par les divers groupes trotskystes et communistes si on les additionnait, mais bien plus dynamiques que les MJS par exemple. Un des jeunes philosophes français les plus influents et prolifiques, un spécialiste de Husserl, avait même convaincu beaucoup d’élèves que c’était le choix politique “historial” nécessaire. Un de ses arguments intéressants (qu’on trouve aussi chez Staline, d’ailleurs) était que la Souveraineté politique supposait nécessairement une langue commune.

Un commentaire par DM (23/06/2013 à 16:11)

« Un de ses arguments intéressants (qu’on trouve aussi chez Staline, d’ailleurs) était que la Souveraineté politique supposait nécessairement une langue commune. »

Voulez-vous dire que l’argument était que l’Union européenne, visant à terme une souveraineté politique, ne pourrait se construire qu’avec une langue commune, et que la défense du français impliquait l’opposition à cette langue commune et donc à l’Union européenne?

Mais que dire alors de la Suisse, qui depuis longtemps fonctionne avec plusieurs langues? N’est-ce pas un pays souverain?

Un commentaire par DM (24/06/2013 à 10:04)

Par ailleurs, je ne dis pas “stop aux thèses > 3 ans”. Je fais simplement constater que les LSHS françaises ignorent délibérément la réglementation depuis 30 ans. (Une analyse possible de cela est qu’en LSHS on veut aboutir à un travail qui fasse le tour du sujet et qu’on a abandonné cette ambition en sciences où l’on a plutôt une optique “on fait tout ce que l’on peut en 3 ans et on soutient”.)

On peut ensuite avoir plusieurs opinions, par exemple:
* Les LSHS devraient s’aligner sur les autres disciplines: thèse en 3 ans, rémunérée.
* Avoir une seule règle quelle que soit les disciplines aboutit à des tensions. Il faudrait plus d’autonomie aux disciplines, ou du moins aux groupes de disciplines, qui ont des besoins différents.