Billet

Vendre la mêche

Billet publié le 14/05/2014

Chaque année, le Figaro publie un livret contenant la liste des vingt prénoms les plus donnés, l’année précédente, aux bébés dont la naissance a été annoncée dans le “Carnet du jour”.
Ces annonces de naissance sont anciennes, dans Le Figaro. Ci-dessous un exemple datant de novembre 1942 :
figaro-naissance194211
[L'on remarquera que, dès cette époque, les grands-frères et les grandes-sœurs étaient mises en scènes comme locuteurs de l'annonce.]
Dans ces annonces, la bonne bourgeoisie et l’aristocratie lectrice du Fig’ rend publique ses alliances et la production régulière d’héritiers et d’héritières. L’agrégation des actions d’Untel et de d’Unetelle peut publiciser certains des signaux d’appartenance. Il en serait ainsi de l’adresse (le Quinzième, mais attention, le “bon Quinzième”), des titres (“Vicomte”), etc…
Il en va de même des prénoms :
carnet-prenoms-2013-2014
Rien que de très classique me direz-vous (et là, c’est votre bon goût bourgeois qui parle). Avec quelques étrangetés. Il en est ainsi du prénom “Amicie”. Prénom très rare, qui n’a jamais été donné à plus de 30 enfants par an au cours du XXe siècle. Mais prénom de classe. Un exemple : parmi les électrices parisiennes, l’on trouve une poignée d’Amicie, et la moitié d’entre elles ont une particule. Sachant qu’il n’y a que 2% de porteurs de particules parmi l’électorat parisien, je vous laisse calculer le taux de surreprésentation. Près des 2/3 des Amicie résident dans le 15e, le 16e ou le 17e arrondissement. Et 80% des Amicie portent aussi le prénom “Marie”. [Sur twitter, l'on trouve aussi quelques Amicie particulées 1, 2 3 4...]
S’il entre dans le “Top 20″ du Figaro, c’est peut-être déjà l’indice d’une trop grande diffusion : le signal perd de sa discrétion.

3 commentaires

Un commentaire par Léa (20/05/2014 à 17:38)

On peut aussi considérer que la bourgoisie fait preuve de peu d’originalité :
- Gabrielle et Chloé sont au palmarès des prénoms toutes catégories confondues, pour Chloé depuis des années. C’est des bourgeois qui ne s’assument pas ceux-là !! Idem pour Camille et Clémence, prénoms très passe-partout.
Marie en revanche, dans les générations actuelles, c’est faire preuve d’esprit de classe et sans doute d’affichage religieux.

- Idem pour les garçons, Gabriel est le prénom le plus donné en France depuis au moins 3 ans, le trouver en 4e position c’est presque étonnant, tout comme Raphael en 20e position. Surtout qu’en 5e position vient Edouard, qui lui est très marqué !!

Un commentaire par Léa (20/05/2014 à 17:42)

A propos d’Amicie, le plus drôle est de voir sur Facebook les Amicie de X qui sont devenues par leur mariage Amicie de Y, preuve s’il en était de l’endogamie de ces milieux….

Un commentaire par Baptiste Coulmont (20/05/2014 à 17:49)

> Léa : ce palmarès est en effet “bimodal”, avec des prénoms qui connaissent leur pic de fréquence au même moment, et d’autres qui ne se diffuseront probablement jamais suffisamment dans l’ensemble de la société.