Categories

Archives

Billet

Viens chez moi, j’habite chez une copine…

Billet publié le 19/03/2017

… chantait Renaud il y a quelques années.
Cette chanson relevait, avec humour, qu’un «chez soi», c’est parfois chez un.e autre. Il n’est pas simple de saisir cette forme de résidence, mais on peut l’approcher à partir des listes électorales parisiennes. En effet, un champ, sur ces listes, donne la possibilité d’indiquer que l’on habite « chez Madame Dupont » ou « chez Monsieur Durand », que son nom n’est pas sur la boîte aux lettres, n’est pas sur d’autres documents, mais qu’on est joignable au 45 rue des Fleurs, « chez Madame Durand ».
Ces «chez» sont sur ces fichiers, explorons-les.
Ils ne sont pas nombreux : seulement 1,3% des inscrits. Mais comme il y a beaucoup d’inscrits, ça fait quand même près de 17 000 individus.
On peut voir qu’être “chez quelqu’un d’autre” est le fait des plus jeunes : Entre 19 ans et 40 ans, plus de 1,5% des inscrits ont un chez-soi chez l’autre. Plutôt des femmes, à cet âge. Mais après 35 ans, ce sont les hommes qui sont plus souvent que les femmes dans cette situation.

La proportion diminue avec l’âge, après 24 ans, à mesure qu’on se construit un chez soi chez soi.

Les inscrites qui habitent chez quelqu’un d’autre, pour la moitié d’entre elles, habitent chez un homme. Les inscrits, eux, sont près de 6 sur 10 à habiter chez une femme :

Sexe de la personne inscrite, sexe de la personne hébergeant
Sexe Autre cas Hébergeuse Hébergeur
F 5.7 43.9 50.4
M 6.3 57.1 36.6
Source : Listes électorales

À croire que ces hommes, en effet, “habitent chez leur copine”.

Aux jeunes âges, ce sont surtout des femmes qui habitent chez une femme. Entre 30 ans et 40 ans, la situation la plus fréquente, c’est une femmes qui habite chez un homme. Et après 40 ans, c’est surtout un homme qui habite chez une femme.

1 commentaire

Un commentaire par Fr. (20/03/2017 à 1:35)

Le croisement des courbes FM et MF en fonction de l’âge est hyper-intéressant. Effet-revenu ? Effet-couples ?

Et tu pourrais presque prendre les ratios FM / FF et MF / MM pour regarder, en quelque sorte, le “surplus” de paires de sexe différent, en utilisant les paires de même sexe en contrôle.