Sex-shops, une histoire française

Sex-shops une histoire française Baptiste Coulmont Irene Roca Ortiz Editions Dilecta Paris 2007Sex-shops, une histoire française écrit par Baptiste Coulmont avec Irene Roca Ortiz (disponible sur amazon.fr ou auprès des éditions Dilecta sur le site de alapage.com, sur le site de la Fnac, sur chapitre.com… et dans toutes les bonnes librairies)
 
Vous pouvez aussi le trouver dans une trentaine de bibliothèques universitaires
 

« Sex-shops, la face sombre de la libération sexuelle ? Depuis trente ans, la tolérance est allée grandissante concernant les comportements sexuels des gens. Mais les sex-shops ne sont jamais vraiment sortis de l’opprobre dans laquelle ils ont été plongés dès leur apparition. C’est ce que met en évidence l’enquête de Baptiste Coulmont, qui analyse les mille et unes astuces trouvées par leurs adversaires pour contenir l’activité de ces commerces libidineux (…)» (Xavier Molénat, Sciences Humaines, août 2007)
 
« Aussi curieux que cela puisse paraître, cet ouvrage de Baptiste Coulmont est le premier du genre à s’intéresser aux sex-shops. Voilà pourtant un sujet qui pourraît paraître à première vue attrayant (pour ne pas dire « vendeur ») pour un chercheur comme pour le public… à moins que l’objet de recherche ne suscite la même réaction de tension entre fascination et répulsion que les commerces en question. »
(Igor Martinache, Liens-socio, octobre 2007)

 
« le sociologue Baptiste Coulmont […] en se penchant sur les sex-shops, livre un regard passionnant sur la manière avec laquelle le droit, la politique et l’économie dessinent les contours et les limites de ce qu’il y a de plus ou moins privé, de plus ou moins légitime. » (S.H. L’Humanité, 19 mai 2007)
 
«Mais qui dit boutique dit personnel, et c’est sans doute la meilleure part du livre, celle qui tend à réhabiliter les vendeurs des sex-shops, chaînons manquant entre les “gros” de l’industrie du X (producteurs, hardeurs et hardeuses, réalisateurs) et le consommateur.» (Olivier Nicklaus, Les Inrockuptibles, n°609, août 2007, p.105)
 
« un livre tout à fait surprenant et riche d’enseignements » (Sylvain Kahn, Planète Terre, sur France Culture, 23 mai 2007)
 

« Dans “Sex-shops, une histoire française”, le jeune normalien Baptiste Coulmont retrace l’histoire de ces épiceries du cul avec un sérieux sociologique qui lui évite les travers de la gaudriole. » (Vincent Cocquebert, Technikart, juin 2007, n°113, p.99)
 

« Aborder la France et la société par le biais de Pigalle, de ses sex-shops, de ses travailleurs du sex…shop, c’était un pari osé ! » (Justine Miso, LeMague.net, avril 2007)

Présentation

À l’automne 1970, journalistes, députés et policiers s’interrogent. Dans la foulée de mai 68, une nouvelle pathologie sociale semble contaminer la France: l’invasion des sex-shops. Leurs visées répressives finissent par créer un type de magasins particuliers aux vitrines opacifiées: interdits aux mineurs, spécialisés dans la pornographie, contrôlés par la police.
Magasins ridicules? Abcès urbains? Lieux de regroupement de pervers? Les sex-shops sont dénoncés par des groupes politiques locaux qui trouvent rapidement, malgré la fin de la notion de «bonnes mœurs», le soutien de la loi. À l’intérieur des magasins, le travail des vendeurs obéit à d’autres règles: il faut classer les DVD, nettoyer les cabines, conseiller les clients mais respecter leur volonté d’anonymat.
À la fois enquête sociologique et histoire des sex-shops, ce livre raconte comment un monde spécifique s’est progressivement construit, façonné par ses acteurs (entrepreneurs, vendeurs, fabricants) comme par ses détracteurs (élus, associations, riverains). Un monde en voie de disparition ? La mode des sex toys, la vente par correspondance et sur Internet ou l’ouverture de sex-shops «féminins» font en tout cas imploser un groupe qui n’avait guère d’unité.

Les auteurs : deux sociologues

Baptiste Coulmont enseigne la sociologie à l’université Paris 8 (Vincennes — Saint-Denis) depuis 2004. Sex-shops… est son premier livre. Son CV en ligne vous en apprendra plus.
Irene Roca Ortiz est étudiante en Master de Sciences Sociales à l’Université René Descartes (Paris V – Sorbonne). Sous la direction de Philippe Combessie, elle a effectué des enquêtes qualitatives sur les animateurs et animatrices services sexuels à distance (téléphone et internet « rose ») et sur les employé-e-s des sex-shops parisiens, auxquels elle a consacré son mémoire de maîtrise. Actuellement, elle a tourné son regard sur son pays d’origine, réalisant une étude ethnographique sur une communauté Ayoréode (anciens chasseurs-cueilleurs) située dans le bidonville de Santa Cruz (Bolivie), en cours d’écriture.

Références

Titre : Sex-shops, une histoire française
Auteur : Baptiste Coulmont, avec Irene Roca Ortiz
Editeur : Dilecta (Paris)
ISBN : 978-2-916275-16-1
EAN : 139782916275161

Errata

liste des coquilles