Categories

Archives

Billet

Agir en justice

Billet publié le 29/03/2005

En ce moment, la firme “Fried, Frank, Harris, Shriver & Jacobson LLP“, énorme cabinet d’avocat new yorkais (plus de 500 avocats y travaillent), recherche des pasteur-e-s, des rabbin-e-s… plus largement des membres du clergé, qui seraient intéressés à signer un mémorandum judiciaire qui sera déposé à la cour suprême de l’Etat de New York afin de soutenir les demandes d’ouverture du mariage (civil) aux couples du même sexe.
L’un des avocats écrit :

We write to ask you and other people of faith to support equal marriage rights for gay and lesbian citizens of New York.  Your voice can be heard by signing a legal brief to be filed in New York state courts on behalf of a diverse array of individual clergy, religious leaders, congregations and religious organizations that support civil marriage between same-sex couples.  Specifically, we are gathering the names of clergy, congregations and representatives of religious organizations who are interested in lending their support in this important civil rights struggle.

Il y a en ce moment trois actions en cours, dans trois cours différentes de l’Etat de New York, et il est probable qu’au moins une de ces actions en justice, voire une “consolidation” des trois actions en une seule, parvienne au plus haut niveau judiciaire. La voix de ministres du culte progressistes est donc vivement recherchée, surtout face à la mobilisation d’Eglises (comme l’Eglise romaine) vivement mobilisées dans le camp judiciairement opposé.
Ces mémorandums (qu’ils soient progressistes ou conservateurs) sont très intéressants : ils proposent une sorte de théologie politique, une manière d’articuler une/des théologies(s) dans le monde sécularisé des cours de justice. Il faut en effet que les arguments théologiques aient une once (au moins) de sens juridique pour qu’ils puissent figurer dans des mémorandums rédigés par des professionnels de l’action en justice.
Assez souvent les arguments pro et contre finissent par être soutenus par des groupes hétéroclites de protestants libéraux, de rabbins et de sociétés d’éthique d’un côté, et un rassemblement étrange de catholiques, de mormons et d’églises fondamentalistes de l’autre.

[yarpp]