Categories

Archives

Billet

Recrutements et petits arrangements

Billet publié le 11/10/2006

Les procédures de recrutement aux postes universitaires sont complexes et assez souvent peu transparentes (en tout cas en sciences humaines, en mathématiques c’est différent). Les dates des auditions ne sont pas diffusées, les candidats auditionnés restent secrets, le classement final des candidatures circule plus ou moins publiquement. Tout cela contribue souvent à laisser penser que ce sont des “candidats locaux” qui sont recrutés, c’est à dire des personnes ayant fait leur thèse dans l’université. Souvent même, en contradiction flagrante avec les textes règlementaires, les commissions de spécialistes chargées d’étudier les dossiers des candidats refusent d’envoyer aux candidats les rapports. Il faut ici rappeler ce que précise le Guide de fonctionnement des commissions de spécialistes (que tous les candidats devraient lire, parfois ils ou elles s’imaginent des droits qui n’existent pas dans les textes) :

Les rapports doivent impérativement être écrits, signés et datés : leur caractère communicable à l’issue du concours de recrutement implique que ces rapports doivent être rédigés avec la plus grande rigueur : tout manquement à ces règles élémentaires peut provoquer l’annulation d’un concours pour vice de forme.
source : Guide de fonctionnement des commissions de spécialistes, Bureau DPE A2, ministère de l’éducation nationale, 2002

Caroline Legrand en a fait l’expérience, comme d’autres.
Comment faire pour que les commissions de spécialistes respectent leurs obligations ? Mes propositions sont minimalistes et gardent en place la structure…

  • Il faudrait tout d’abord que leur composition soit bien connue, et que les secrétariats (de département ou des bureaux du personnel enseignant) les diffusent (parfois, un coup de téléphone donne pour réponse : nous ne diffusons pas ce genre d’information). J’espère que le tout nouveau site de l’UFR de sciences sociales de l’université Marc Bloch de Strasbourg proposera ces informations. Je sais par ailleurs que l’association Droit d’Entrée tente de mettre en place un système inspiré du fonctionnement des recrutements en mathématiques, que les matheux appellent L’opération postes. Si vous avez connaissance de la composition actuelle d’une commission de spécialistes en section 19 (sociologie) ou 20 (anthropologie), n’hésitez pas à la laisser en commentaire de ce billet, et à contacter Droit d’Entrée.
    L’Association nationale des candidats aux métiers de la science politique réalise un travail important d’information : et sa liste de diffusion très réactive annonce parfois aux candidats auditionnés leur recrutement avant même que les membres des “com’ de spé'” aient pu les prévenir individuellement (ce qui devrait se faire impérativement, ne serait-ce que par simple politesse). L’ANCMSP a même mis en ligne une Charte du recrutement qui contient un bon nombre d’idées de bon sens.
  • Il faut aussi que les candidats qui s’estiment lésés avertissent les associations de doctorants ou de jeunes docteurs (Droit d’Entrée, ANCMSP), qui pourraient ainsi, au minimum, avoir une connaissance un peu plus précise des situations problématiques. Mais aussi les associations professionnelles qui, souvent, ont des prétentions éthiques ou déontologiques, comme l’Association française de sociologie (AFS), ou l’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES). Il serait intéressant de connaître le taux d’annulation pour vice de forme par section du CNU…
  • Des “blogs” (je pense à ceux de candidats ou futurs candidats, comme Fabrice Fernandez, ou Xavier Zunigo, ou Samuel Lézé, ou Titejuju…) pourraient aussi rester alertes. Ceux de jeunes universitaires “statutaires” (je pense à Nicolas Auray… mais il y en a d’autres) pourraient dévier un moment de leurs thèmes de prédilection pour parler un peu du fonctionnement interne de leur institution. L’auteur anonyme du blog “Faut pas rester Là” proposait des mesures plus radicales, et le portrait de Frédéric ou la qualification.

Ceci s’ajoute à mes précédents conseils concernant la rédaction des CV analytiques, et aux études profondes d’Olivier Godechot et Nicolas Mariot sur le localisme, le recrutement et la science politique.
Enfin, pour finir : au département de sociologie de l’université Paris 8, nous (plutôt le président de la commission) envoyons les rapports aux candidats qui le souhaitent. Comme la procédure est maintenant affichée clairement sur le site internet, nous avons probablement plus de rapports à envoyer que d’autres départements. Et les candidats souhaitant leurs rapports ne sont pas marqués d’une croix noire, ce contrairement à une opinion qui court et qui se résume souvent à “je vais passer pour le chieur de service”.
Mise à jour : Suite à ce billet,

  • Affordance (Olivier Ertzscheid, maître de conférences) propose quelques pistes de réflexion supplémentaires.
  • Psychologie sociale fait de la publicité pour le wonderful Guide de fonctionnement des commissions de spécialistes.

L'ordinateur vous recommande:

  1. Stages de terrain
  2. Pour servir à l’histoire récente de l’obscénité
  3. Tintin et le droit du travail
  4. Presses et sources
  5. Varia
  6. Paul Moore – archives privées – archives publiques
  7. Virilisme et automobile
  8. Le député s’appelait Marie
  9. La constance intérieure des agents
  10. Liste (11?)

-->

7 commentaires

Un commentaire par Xavier Zunigo (11/10/2006 à 11:07)

Billet très intéressant qui aborde un véritable problème des SHS.

Pour information, l'”Opération poste” de Droit d’entrée est pour l’instant en standby. Il est nécessaire qu’une petite équipe de personnes très motivées mette en place le projet et en assure le suivi. Les forces de Droit d’entrée sont trop limitées et cette année une grande partie des membres du bureau termine leur thèse. Ainsi, toute bonne volonté sera accueilli à bras ouverts pour ce projet.

Un commentaire par Baptiste Coulmont (11/10/2006 à 11:16)

Ah, quel dommage ! Mais c’est en même temps un appel à collaboration : candidats, candidates [avec une petite connaissance de l’informatique], prenez votre représentation collective en main et contactez Droit d’Entrée…

Un commentaire par Caroline (12/10/2006 à 10:30)

Vu le nombre de postes ouverts pour la 2eme session et vu les profils trés spécifiques qui sont demandés, les commissions de spé ne se verront probablement pas encombrées de dossiers de candidatures.

Cf. http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MENH0602472A

Un commentaire par manu (26/10/2006 à 21:09)

ben ça se passe comme ça :
http://www.legifrance.gouv.fr/WAspad/UnTexteDeJorf?numjo=MEND0602331D

et puis il peut neseigner plein de choses :
disciplines juridiques, politiques, économiques et de gestion

Un commentaire par manu (27/10/2006 à 5:59)

je voulais dire enseigner bien sûr …

Un commentaire par Baptiste Coulmont (27/10/2006 à 7:49)

Merci beaucoup pour cette information amusante… Pourtant, il se plaint tout le temps…

Un commentaire par Laurent H (20/11/2006 à 20:39)