Categories

Archives

Billet

Le redoublement de minorité

Billet publié le 17/11/2021

Qui utilise son prénom dans son enseigne commerciale ?
Dans le fichier Sirene, je sélectionne les entrepreneurs individuels (au sens de « unités légales » identifiées par un nom et un prénom) et dont l’entreprise dispose d’une « enseigne commerciale », soit environ 560 000 entreprises fin 2021.
Environ 10% de ces entreprises ont, dans leur enseigne commerciale, le prénom de l’entrepreneur/entrepreneuse. Par exemple « Aux fleurs de Line » est le magasin de Line Dupont. Les femmes ont tendance à utiliser un peu plus leur prénom que les hommes, qui, eux, utilisent beaucoup plus leur nom de famille : « Maçonnerie Dupont » est l’entreprise de Maurice Dupont. Les femmes constituent environ 43% des entrepreneuses individuelles dont l’entreprise a une enseigne commerciale.
La chose amusante, du moins je la trouve amusante, c’est que dans les secteurs où les femmes sont peu fréquentes (les «travaux d’installation électrique», l’«entretien et réparation de véhicules»…), elles utilisent beaucoup moins leur prénom que les hommes. «Dupont Réparation» est la boîte de mécanique de Line Dupont, «Maurice Répare» est la boîte de mécanique de Maurice Dupont. On voit moins ça quand les hommes sont ultraminoritaires : certes ils utilisent moins leur prénom en coiffure ou «soins de beauté», mais pas autant, et on ne retrouve pas un tel coude à droite du graphique.
 

cliquez pour agrandir

 
Dans les secteurs masculins, les femmes ne mettent pas en avant leur appartenance minoritaire… ce qui fait qu’elles apparaissent encore moins présentes qu’elles ne le sont en réalité.

Envoyer un commentaire