Le nuage des prénoms

Entre 2012 et 2015 près d'un million et demi de résultats nominatifs au Bac (général et technologique) ont été récupérés. Les données portent sur les candidats ayant obtenu 8 ou plus de moyenne et ayant autorisé la diffusion de leurs résultats. Pour le graphique ci dessous, je n'ai retenu que les prénoms apparaissant plus de 200 fois. L'échelle de l'axe des ordonnées est logarithmique. Informations complémentaires ici.
Réalisé avec l'aide précieuse d'Etienne Côme.
Attention ! Les prénoms bougent tous un peu pour ne pas se superposer. Leur position finale diffère un peu de la position qu'ils auraient si les proportions et les effectifs étaient bien respectés.

Sociologie des prénoms

Sociologie des prénoms, aux éditions La Découverte, synthétise une trentaine d'années de travaux de sciences sociales sur les prénoms.Ce livre peut vous aider à comprendre pourquoi les « Léa » de maintenant seront, demain, les « Mauricette » d'aujourd'hui

Sociologie des prénoms »

Baptiste Coulmont

Baptiste Coulmont est sociologue, maître de conférences à l'université Paris 8 et chercheur au CRESPPA, laboratoire commun à Paris 8 et au CNRS. Il pense que les prénoms peuvent constituer de puissants indicateurs de position sociale.

Son site »

Les données

Les différentes académies publient, chaque année, les résultats nominatifs au bac. Ces données ont été agrégées et anonymisées. Seuls les prénoms apparaissant plus de 40 fois au total en 2012 et 2015 ont été retenus. Seuls les résultats dont la diffusion a été autorisée par les candidats ont été recueillis.

Les « profils » ont été établis à partir d'une classification ascendante hiérarchique.