Categories

Archives

L’Ecole normale supérieure

Mon alma-mater va-t-elle fusionner ? M. le Maudit se penche sur un débat académico-politico-journalistique (eh… il y a des normaliens un peu partout, même Baverez en est).

Le Pays tarougne

Le Pays tarougne dont Trougnac est la capitale, est à la fois une création historique et une preuve de l’absence de vérification des informations sur internet. Un certain nombre d’annuaires de lien (dmoz, francité, yahoo…) l’avaient indexé comme site d’histoire locale (pensant peut-être que tout ce qui sortait de l’Ecole normale supérieure était valide). Des sites universitaires avaient repris l’étude du patois tarougne…
Saint Patrocle, les poèmes de Timoléon Dépérier, maire de Frêches… sont autant de preuves de la dissémination des informations.
Et pourtant un “écrivain parisien” vient de rencontrer le véritable Pays tarougne… :

Une brutalité inouïe pour répondre à la violence des mots. Pour avoir trempé sa plume dans du vitriol, l’écrivain Pierre Jourde a failli être lynché par des habitants de Lussaud, un hameau posé à 1 000 mètres d’altitude dans le nord du Cantal. La scène se déroule le 31 juillet dernier. L’auteur vient de retourner dans le «pays perdu», ce coin de France qu’il décrit dans un roman ainsi titré (1), où les odeurs d’excréments entourent des personnages rongés par l’alcool, le labeur et le temps.
(source: libération

Archives inconscientes

Les bibliothèqueses recèlent des petits trésors accumulés sans intention. Aux Etats-Unis (ou encore ) c’est, avec l’informatisation, les cartes d’emprunt qui – n’étant plus utilisées – ont gardé la trace d’emprunteurs célèbres. En France, plus particulièrement à l’ENS, c’est la mort subite (l’assassinat parfois) d’emprunteurs qui n’ont pas eu le temps de rendre leurs emprunts (ici deux emprunts de Maurice Halbwachs et Merleau-Ponty).